Devenir Aide-Soignant grâce à la VAE

Devenir aide soignant(e) grâce à la VAE, comment ça marche ?

< Retour Catégorie Les métiers Article publié il y a 2 mois

Vous avez une expérience effective dans le domaine du sanitaire et social ? Vous avez travaillé dans des instituts de santé, dans des hôpitaux ou en Ehpad et vous avez occupé un poste d'aide-soignant ? Vous aimez ce métier et vous voulez faire reconnaître votre expérience ? Vous ne voulez pas perdre de temps à suivre une formation, comment justifier vos compétences de manière officielle ? Comment faire évoluer votre CV ? Qui peut bénéficier d'une VAE aide-soignante ?

Devenir Aide-Soignant grâce à la VAE

Quelles sont les conditions pour accéder à la VAE Aide Soignante ?

Comme pour toutes VAE, il est obligatoire de prouver d'une année minimum d'expérience personnelle concrète dans le domaine des soins, du confort et de l'hygiène pour pouvoir entamer les démarches visant une VAE aide-soignante. L'expérience acquise doit évidemment être en lien direct avec la certification ou le diplôme désiré. Cette année d'expérience doit être une année rémunérée en tant que salarié, une année bénévole ou de volontariat. Elle peut être continue ou non.

La personne voulant bénéficier d'une VAE aide-soignante doit mettre en avant les acquis détenus lors des expériences précédentes, mais aussi être prête à justifier de diverses compétences inhérentes au métier d'aide-soignante. Le but de la VAE est d'obtenir l'équivalent du diplôme sans passer la formation. Pour cela, il faut prouver que l'on a été formé sur le terrain, en apprenant et en tirant des leçons de chaque situation rencontrée. Gérer la confrontation avec le malade, le public dépendant ou la personne diminuée avec peu ou pas de mobilité et savoir procéder à divers soins, à la toilette, lui apporter l'aide, le confort, l'hygiène nécessaire de manière efficace et professionnelle.

Quelles sont les différentes étapes de la VAE aide-soignante ?

Trois grandes étapes essentielles sont obligatoires pour valider une VAE : la constitution et validation du livret 1, du livret 2 ainsi qu'un examen oral.

Le livret 1 VAE aide-soignante ou livret de recevabilité doit être complété de manière rigoureuse et la plus complète possible. Ce livret établit et montre à l'autorité sanitaire régionale (ARS), qui validera ou non le livret, de votre expérience dans le domaine sanitaire et social.

Ensuite, si vous avez obtenu cet accord de recevabilité, vous passez à la deuxième étape de la VAE : la rédaction du livret 2 ou dossier de présentation des acquis de l'expérience. Le candidat a un an pour préparer ce second livret à compter de la date de recevabilité du livret 1. Ce dossier expose en détail les différentes expériences appuyées par des pièces justificatives. Ce dossier établit aussi des liens entre l'expérience et les grandes compétences de l'aide-soignant, issues du décret du 22 octobre 2005. Ces compétences sont éclectiques et touchent à la relation avec le patient : accompagnement, soins, écoute et hygiène. Ce décret mentionne aussi l'organisation au travail, l'ergonomie ou encore la communication avec l'équipe de soignants.

Il est très important d'apporter le plus grand soin à la constitution des livrets. Un livret mal renseigné, sans pièces justificatives, pas assez précis, sera refusé.

La constitution des livrets 1 et 2 peut sembler complexe, des formations et organismes existent pour venir en aide aux candidats. Accompagné par des référents professionnels, le candidat sera alors aidé pour la réalisation des livrets et préparé aussi à l'oral devant jury.