Salariés : comment faire financer votre VAE ?

Salariés : comment faire financer votre VAE ?

< Retour Catégorie La VAE Article publié il y a 10 mois

Le coût d’une VAE ne sera pas le même en fonction du statut du candidat mais il existe néanmoins plusieurs dispositifs qui facilitent son financement pour les salariés. Découvrez ici comment vous pouvez faire financer votre VAE.

Salariés : comment faire financer votre VAE ?

Des frais qui peuvent aller au-delà de 1000 €

Le coût d’une VAE va dépendre de la situation professionnelle du salarié, du diplôme demandé et de l’organisme certificateur qu’il choisira.
Pour commencer, le seul choix de l’organisme certificateur peut amener des frais d’inscription pouvant varier entre zéro et plusieurs centaines d’euros. S’agissant des frais d’accompagnement (facultatif), ils sont évalués à 700 € en moyenne pour 15 heures d’accompagnement. Une dépense sur laquelle il ne faudra pas lésiner si vous souhaitez vous donner de réelles chances de succès.
Ajoutez également les frais pédagogiques, puis les frais de validation, et le coût global d’une VAE peut atteindre plus de 1000 €. Heureusement, vous n’êtes pas obligé d’assurer vous-même cet investissement et il existe de nombreux moyens de trouver des financements.

L’employeur

Votre employeur peut vous proposer de prendre en charge votre démarche de VAE par l’intermédiaire du Plan de développement des compétences de votre entreprise. En effet, chaque entreprise doit consacrer une part de son budget pour financer la formation professionnelle continue. La VAE n’est pas une formation mais elle est éligible à ce type de financement. Dans le cas où les actions de la VAE ont lieu pendant le temps de travail, le salarié est dans l’obligation de demander un congé VAE à son employeur par une demande écrite transmise au moins 30 jours avant le début de ces actions.

Pour information, Excellence VAE propose un accompagnement dans lequel il est possible de préparer une VAE en-dehors de votre temps de travail grâce à un coaching en visio sur votre ordinateur. L’employeur a lui aussi 30 jours pour l’accepter. Il peut également la reporter (jusqu’à 6 mois maximum) ou la refuser (si la preuve est faite que la VAE d’un salarié gêne le bon fonctionnement de l’entreprise). S’il ne répond pas dans ce délai, cela vaut consentement. Enfin, lorsque la VAE est financée par votre employeur, une convention tripartite doit être conclue entre l’employeur, l’organisme de certification et vous-même.
Parcourez notre catalogue de diplômes accessibles par la VAE.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Tous les actifs (celles et ceux qui occupent ou qui sont à la recherche d’un emploi) voient leur portefeuille personnel de formation être crédité de 500 € tous les ans. En-dehors d’une formation, le CPF peut être utilisé pour un bilan de compétences ou…pour une VAE. Pour connaître le montant actuel de votre CPF, passez rapidement sur le site ou l’application Mon Compte Formation.

Pensez à convertir vos heures acquises au titre du DIF (droit individuel à la formation) en euros sur votre CPF. Vous avez jusqu’au 30 juin 2021 pour effectuer cette actualisation, ne perdez pas de temps ! Enfin, depuis le 3 septembre 2020, l’employeur peut désormais abonder sur le CPF d’un salarié pour favoriser sa montée en compétences plus rapidement. La prise en charge financière est alors assurée par l’Opco (Opérateur de compétences) dont relève votre entreprise.

Le dispositif Transition Pro

Au 1er janvier 2020, le FONGECIF (Fonds de Gestion des Congés Individuels de Formation) est devenu Transition Pro. Cette structure régionale peut financer tout le processus d’une VAE jusqu’à 2000 €. Cela inclue la recevabilité du dossier, l’accompagnement à la VAE et l’entretien final devant le jury.

Rendez-vous sur le site Transition Pro de votre région (ex : Transition Pro PACA) pour connaître les détails du financement et les démarches à accomplir.

Un prêt ou un microcrédit

Si aucun des moyens de financement présentés jusqu’à présent ne vous permet de financer votre VAE, vous pouvez évidemment payer de votre poche, que ce soit pour la totalité du montant ou seulement pour une partie.

Demandez-vous soigneusement quel serait le retour sur investissement de votre future VAE et évaluez ensuite la faisabilité par différents apports (prêt bancaire, microcrédit).

Dans le cas où un investissement personnel serait délicat, n’hésitez pas à contacter Excellence VAE. Nous vous aiderons à connaître l’étendue de vos possibilités de financement.