Quelle sera ma rémunération lors de ma VAE ?

Quelle sera ma rémunération lors de ma VAE ?

< Retour Catégorie La VAE Article publié il y a 5 mois

La validation des acquis par l'expérience est destinée à toute personne exerçant une activité salariée depuis plus d'un an. C'est une solution pour valoriser son expérience professionnelle. Cette pratique a été mise en place dans le but d'obtenir un certificat, un titre de qualification ou un diplôme reconnu par l'État et tenant compte de vos compétences. Elle peut être financée de différentes manières. Et son obtention nécessite du temps aussi bien pour sa préparation que pour les évaluations.

Quelle sera ma rémunération lors de ma VAE ?

Financement de la VAE à l'initiative de votre employeur

Il est tout à fait possible de bénéficier d'un financement pour votre VAE. Si c'est votre employeur qui en a pris l'initiative avec votre accord, la certification peut être mise en œuvre et financée dans le cadre du plan de développement des compétences de l'entreprise. En plus de vous payer votre rémunération, votre employeur prendra en charge les frais de procédure et d'accompagnement y afférents comme les frais de validation des acquis, les frais de transport ou encore les frais d'examen du dossier de recevabilité. Cette démarche nécessite une signature de convention.

Si vous lancez la procédure de VAE à votre initiative en tant que salarié, le financement par le compte personnel de formation peut se faire. Votre salaire est maintenu et vous bénéficiez d'une protection sociale.

Dans le cas où vous n'êtes pas salarié, la VAE peut être engagée et prise en charge par votre Fonds d'Assurance Formation.

Rémunération pendant un congé pour VAE

Pour acquérir un diplôme ou un certificat professionnel, il sera nécessaire de prendre un congé. Cette période d'absence vous permettra d'avoir du temps pour un accompagnement à la préparation ou pour participer aux épreuves de validation. En réalité, vous avez droit à ce congé lorsque vous justifiez d'une expérience professionnelle d'au moins 1 an dans le domaine de la certification professionnelle visée. Le congé est rémunéré par votre employeur à hauteur de 24 heures maximum par session d'évaluation, consécutives ou non. Mais pour cela, il faut faire une demande d'autorisation d'absence.

La demande de congé VAE

Pour suivre l'ordre correct des choses, vous êtes tenu d'adresser une demande d'autorisation d'absence à votre employeur. Celle-ci doit être adressée par écrit au plus tard 60 jours avant le début de la formation. Vous devez y mentionner le diplôme ou certificat de qualification visé, les informations concernant les actions qui vont se tenir (les dates, la nature et la durée), la dénomination de l'organisme ou de l'autorité qui se charge de la délivrance du diplôme. Par la suite, votre employeur vous informera de sa décision dans un délai de 30 jours à compter de la réception de votre demande. Cette dernière peut être accordée ou reportée.

La prise en charge des frais

Pour bénéficier d'une prise en charge des frais par l'employeur, il est indispensable de lui transmettre le document de recevabilité. Sans lui, la prise en charge des dépenses peut être refusée.

Pour un salarié en CDI ou en CDD qui débute une VAE avant la fin de son contrat, la rémunération est versée par l'employeur quand la formation se déroule durant les heures de travail. Ce dernier sera remboursé par l'OPCA. Dans le cas où elle se déroule hors du temps de travail, vous avez droit à une allocation de formation.