VAE/ VAP : comment intégrer une formation ?

VAE/ VAP : comment intégrer une formation ?

< Retour Catégorie La VAE Article publié il y a 1 mois

La VAP (Validation des acquis professionnels et personnels) permet de faire valoir vos expériences pour reprendre des études à un niveau supérieur au diplôme dont vous êtes déjà titulaire.

VAE/ VAP : comment intégrer une formation ?

La VAP : une finalité différente de la VAE

La VAP (validation des acquis professionnels et personnels) permet de poursuivre une formation ou des études dans l'enseignement supérieur sans avoir les titres ou les diplômes requis.

Dit autrement, la VAP permet de valoriser vos aptitudes acquises dans un univers professionnel ou personnel afin de reprendre une formation.

Bien que la VAE soit officiellement devenu le seul dispositif existant depuis sa création en 2002, de nombreuses écoles et universités utilisent encore les deux dispositifs en distinguant pour chacun d’entre eux une démarche spécifique :

  • Celle de la personne qui veut valider un diplôme entier en valorisant ses aptitudes professionnelles mais sans reprendre d’études (VAE)
  • Celle de la personne qui a envie de valoriser ses aptitudes professionnelles pour reprendre des études (VAP)

La VAP : un bon moyen de reprendre une formation

L’objectif de la VAP est de rétablir une certaine égalité entre les diplômes acquis au cours d’un enseignement classique et ceux découlant de l’expérience professionnelle et personnelle.

Dans le cadre d’une VAP, les candidats repassent par la case « formation » mais en gagnant 1 ou 2 années grâce à la valorisation de leur expérience.

Un excellent moyen pour les autodidactes de mettre en avant leur savoir-faire et leurs connaissances.

Faut-il choisir la VAP ou la VAE ?

Décrocher un diplôme dans le cadre d’une VAE n’est pas forcément simple.

Pour obtenir une validation complète, votre expérience et vos connaissances doivent être exactement à la hauteur du diplôme que vous voulez obtenir.

Dans une démarche VAE, il arrive souvent que des candidats souhaitent obtenir un diplôme pour lequel ils n’ont pas réellement le niveau.

Dans ce cas de figure, la VAP est pour eux un entre-deux intéressant : il est possible de reprendre des études, en sautant simplement quelques étapes grâce à l’équivalence de votre expérience.

Quels sont les critères d’éligibilité ?

Tous les statuts permettent d’accéder à la VAP : salarié, demandeur d'emploi, indépendant, artisan, bénévole, … Il faut toutefois avoir 20 ans révolus. Notez également que la VAP est le plus souvent totalement gratuite.

Par ailleurs, pour faire une VAP il faut apporter la preuve d’une expérience professionnelle (ou personnelle) d’au moins 3 ans dans le domaine du diplôme visé.

Le profil-type du candidat à la VAP est celui d’une personne titulaire d’un Bac ou d’un Bac+2, bloquée dans son évolution professionnelle, et qui souhaite intégrer un Master 2 pour disposer d’un Bac+5.

Bien que tous les diplômes, titres et certifications soient éligibles, c’est la raison pour laquelle les demandes de VAP portent majoritairement sur la licence professionnelle et le master.

Où trouver les bonnes informations ?

Dans chaque école et chaque université, demandez le service formation. Une conseillère spécialisée vous aide à monter le dossier de la manière la plus appropriée en fonction de ce qu’attend le jury. Si vous visez un diplôme de l'enseignement secondaire (CAP au BTS), c’est auprès du service de la validation des acquis du rectorat de votre académie qu’il faut demander un dossier de VAP.

Le plus souvent, les candidats omettent involontairement de renseigner une ou plusieurs expériences alors qu’elles peuvent être pertinentes pour le jury. Faites-vous accompagner pour mettre en valeur chacune de vos expériences pertinentes en fonction de la validation demandée.

Comment puis-je postuler ?

En envoyant un CV détaillé et une lettre de motivation. Renseignez également tous les diplômes dont vous disposez. Un jury étudiera votre dossier et vous demandera d’assister à un entretien.

Comme pour la VAE, la difficulté de ce passage devant le jury consiste à revenir en détail sur votre expérience et à l’analyser avec le recul suffisant pour prouver que vous êtes au bon endroit pour demander cette validation.