4 conseils pour réussir sa VAE

4 conseils pour réussir sa VAE

< Retour Catégorie La VAE Article publié il y a 2 mois

Pour décider de l’obtention d’un diplôme par VAE, le jury ne se contente pas de vérifier que vous correspondez à une fiche de poste. Il vous demande d’aller bien au-delà et d’amener une véritable réflexion sur vos aptitudes professionnelles et les circonstances dans lesquelles vous les avez acquises.

4 conseils pour réussir sa VAE

Orientez-vous avec justesse

Il existe plus de 14 000 diplômes, titres et certifications accessibles par la VAE. Leur contenu précis est renseigné dans le référentiel du diplôme mais, d’un point de vue professionnel, il recouvre des réalités parfois bien différentes.

Il ne faut surtout pas confondre la VAE avec la formule suivante : « un métier = un diplôme ».

Il est crucial de choisir un diplôme dont le référentiel convient le mieux à vos expériences passées, c’est le meilleur moyen d’éviter un échec par la suite. D’autant plus pour les candidats qui font une VAE sans demander d’accompagnement complémentaire.

Menez une véritable réflexion personnelle

En vue d’une candidature à la VAE, il est largement conseillé de mener des travaux de recherche préalables pour valider son projet. Il s’agit notamment de :

  • Comprendre que vous validez un diplôme, pas une fiche de poste ! Vous n’y arriverez pas si vous faites l’impasse sur une partie du diplôme sous prétexte qu’elle ne correspond pas à la réalité de votre terrain.
  • Adopter la démarche intellectuelle de la VAE : vous devez persuader par écrit (démarche d’avocat), prouver par écrit (démarche de scientifique) et expliquer par écrit (démarche de journaliste) car vous ne serez pas évalué en situation réelle de travail. La culture écrite est donc essentielle, la culture orale plus accessoire.
  • Questionner vos aptitudes professionnelles, de rassembler vos souvenirs pour faire ressortir les situations exemplaires et/ou problématiques qui confirmeront votre maîtrise du sujet. Autrement dit, focalisez-vous uniquement sur votre passé et votre présent !
  • Identifier le diplôme le plus cohérent avec ces situations pratiques.
  • Réfléchir aux mots et aux phrases par lesquels vous allez retranscrire votre vécu professionnel pour révéler les connaissances et compétences sous-jacentes mobilisées. Beaucoup de candidats sous-estiment l’importance de l’expression écrite et sont sanctionnés par le jury après coup.

  • L’exercice oblige le candidat à s’auto-observer dans ses pratiques professionnelles puis à restituer avec justesse cette analyse au jury afin de guider sa compréhension.
  • Estimer le temps de travail nécessaire car il ne s’agit pas du tout d’une certification au rabais ! Au contraire, la VAE nécessite un investissement personnel peut avoir un impact sur votre vie familiale, sociale et professionnelle.

À l’écrit : apprenez à transmettre, argumenter et convaincre

La VAE renvoie bien plus aux capacités du candidat à progresser de lui-même (initiatives et créations) qu’à ses mérites scolaires ou universitaires. Concrètement, le critère essentiel qui déterminera votre réussite est la qualité de votre Livret de validation.

Pour commencer, cherchez à rassembler de la matière. Garder un carnet près de vous pour noter vos souvenirs et vos idées. Attention, ce n’est pas une simple reconstitution descriptive de vos activités. C’est une étude argumentée, un exercice intellectuel de remise en question et d’analyse de vos expériences passées. Plus le diplôme est élevé, plus le candidat doit prendre le temps de réfléchir pour mieux convaincre.

C’est un effort de communication : il s’agit d’utiliser les bons mots et les bonnes tournures de phrase pour restituer votre savoir à l’écrit . Comme le jury ne pourra pas vous observer dans votre cadre professionnel, il vous évaluera principalement sur votre production écrite. Il faut du temps pour achever ce travail. Un temps avec lequel l’urgence et le stress ne sont pas compatibles. Selon le niveau du diplôme visé, la rédaction d’un bon dossier de validation demande entre 50 et 300 heures de travail.

Faites-vous accompagner

En se lançant dans une VAE, une personne seule peut vite se trouver découragée par la complexité de la démarche et la masse de travail demandée. Même si cela est facultatif, nous vous conseillons franchement de demander un accompagnement afin d’accomplir au mieux chacune des étapes requises. D’autant que le jury sera très attentif à leur bonne réalisation ! Depuis 2015, Excellence VAE est spécialisé dans l’accompagnement des candidats à la VAE.

Notre accompagnement vous permet de connaître la procédure sur le bout des doigts, d’identifier la certification qui convient le mieux, les financements possibles et de déposer un Livret de validation structuré et pertinent. Il vous permet également de bénéficier d’une aide méthodologique sur la rédaction et quant à l’entretien final avec le jury. Pour info, le coût global d’une VAE peut atteindre plus de 1000 €.
Découvrez nos diplômes :

Heureusement, vous n’êtes pas obligé d’assurer vous-même cet investissement !

Notre conseillère financière est experte des solutions pour financer votre VAE.
Contactez-la maintenant par mail pour connaître l’étendue de vos possibilités de financement.