Puis-je être rémunéré pendant ma VAE ?

Puis-je être rémunéré pendant ma VAE ?

< Retour Catégorie La VAE Article publié il y a 1 an

Faire reconnaître son expérience professionnelle, et ses formations, via la VAE est une solution pour obtenir un diplôme reconnu par l'État. Cette VAE - ou Validation des Acquis de l'Expérience - demande toutefois une préparation rigoureuse durant en moyenne un an. Il est alors bien souvent indispensable de mettre de côté sa vie professionnelle - ou de passer au mi-temps. Mais qu'en est-il alors du budget ? Il existe pour pallier cette perte de salaire des aides pour VAE.

Puis-je être rémunéré pendant ma VAE ?

Des aides multiples, adaptées à chaque besoin

Il est possible d'obtenir des aides pour candidater à une VAE. Dans un premier temps, il est nécessaire de savoir que la VAE peut être débutée à l'initiative du candidat mais aussi de l'employeur. Si c'est votre employeur qui vous demande de passer une VAE - pour vous permettre d'avancer au sein de l'entreprise -, il pourra proposer un financement dans le cadre du plan de développement des compétences - anciennement plan de formation de l'entreprise. Seront pris en charge par la société qui vous emploie les frais d'inscription - de 180 à 400 euros - et d'accompagnement - de 400 à 2000 euros - si vous en faites la demande. Une allocation de formation - ou salaire - peut également être mise en place si vous réalisez votre validation durant vos heures de travail. Les frais annexes - déplacements ou hébergements - ainsi que les frais de validation - autour de 300 euros - peuvent aussi être pris en charge par l'employeur. Si la formation VAE est réalisée pendant le temps de travail, le candidat pourra être rémunéré. En dehors, le salaire ne sera pas versé.

Le Compte personnel de formation (CPF) peut aussi être utilisé pour financer sa VAE. Si c'est le salarié qui décide de passer une VAE seul, le CPF peut lui être utile pour financer sa validation

. Le compte doit toutefois comporter un nombre suffisant d'heures.

À chaque cas, un financement

Que vous soyez salarié en CDI dans le secteur privé, chômeur, non salarié ou encore salarié en CDD du secteur public, vous pouvez vous faire aider pour financer votre formation. Il existe, en effet, une réponse pour chaque personne.

Si vous êtes un salarié de secteur privé - CDD, CDI ou intérimaire -, il est possible de faire appel au plan de formation de l'entreprise ou au CPE de l'employé. Le financement de la formation doit être, dans tous les cas engagés, avant le départ du salarié - dans le cas d'un licenciement, par exemple. Dans le cadre d'un contrat CIRMA, CIE ou encore CAE, les frais ne sont pas pris en charge par votre employeur mais par le Pôle Emploi, le GRETA ou encore la PAIO de votre lieu d'habitation.

Dans le secteur public, les employés, qu'ils soient titulaires ou non, peuvent également utiliser leur CFP ou faire appel au plan de formation auprès du Service des Ressources Humaines. Les fonctionnaires territoriaux peuvent aussi s'adresser au Centre National de la Fonction Publique, les personnels hospitaliers à l'Association Nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier.

Si vous n'êtes pas salarié, la VAE peut toutefois être prise en charge par votre Fonds d'Assurance Formation - OPCA pour les professions libérales, AGEFICE pour les commerçants, VIVEA pour les agriculteurs…

Enfin, si vous êtes à la recherche d'un emploi, le financement de votre VAE pourra être pris en charge par votre Pôle Emploi. Si vous bénéficiez de l'allocation ARE - Aide retour à l'emploi -, les dépenses peuvent aussi être financées par le Conseil Régional. C'est également le cas si vous percevez les minima sociaux.